skip to Main Content

L'HISTORIQUE

Pour répondre aux besoins de construction des villes et villages, depuis le moyen-âge mais plus particulièrement aux 18ème et 19ème siècles, plusieurs secteurs du territoire girondin situés à proximité de la Garonne et de la Dordogne ont été les lieux d’une intense exploitation de pierre de taille provenant de la formation rocheuse des calcaires à Astéries (communément appelée la Pierre de Bordeaux). Cette formation datant d’il y a environ 30 millions d’années se situe majoritairement à quelques mètres voire dizaines de mètres sous la surface du sol. Son extraction se faisait le plus souvent par voie souterraine, donnant lieu au développement progressif de vastes carrières pouvant atteindre des superficies de plusieurs dizaines voire centaines d’hectares.

Aujourd’hui à l’abandon, les carrières souterraines occasionnent des risques d’effondrement auxquels sont exposés les habitants et les infrastructures des communes sous-cavées. A la suite de plusieurs effondrements survenus notamment dans les communes de Cénac et Camblanes-et-Ménac en 1970, le Conseil Général de la Gironde a mis en place en 1978, un service principalement dédié à l’inventaire et la cartographie des carrières souterraines : le Bureau des Carrières. Aujourd’hui, plus de 1400 carrières souterraines ont été inventoriées et partiellement cartographiées dans le département, et des centaines de cas d’effondrement répertoriés.

Lire la suite …

Notre syndicat EPRCF33 a vocation à réunir toutes les communes concernées par les risques liés aux carrières souterraines et aux falaises. Il compte pour le moment 29 communes membres :

  • secteur du Bourgeais: Bayon-sur-Gironde / Bourg-sur-Gironde / Gauriac / Prignac-et-Marcamps / Tauriac / Saint-Seurin-de-Bourg,
  • secteur du Saint-Emilionnais: Saint-Emilion / Saint-Christophe-des-Bardes / Saint-Laurent-des-Combes ,
  • secteur de l’Entre-deux-Mers: Baron / Camarsac / Croignon / Daignac / Espiet / Grézillac / Nérigean / Saint-Germain-du-Puch / Saint-Quentin-de-Baron,
  • secteur de Carignan-de-Bordeaux à Rions: Bonnetan / Cambes / Camblanes-et-Meynac / Cénac / Le Tourne / Langoiran / Quinsac / Tabanac / Lignan-de-Bordeaux,
  • secteur de Latresne: Latresne,
  • secteur du Fronsadais: Saint-Germain-de-la-Rivière.

L’assemblée délibérante du syndicat est un comité syndical constitué d’un représentant délégué de chacune des communes membres. Elle est présidée par un bureau élu par délibération du comité pour la durée d’un mandant municipal. Le bureau actuel est composé de :

  • Président : Jean-Luc Hoguet, représentant de la commune de Camarsac,
  • Vice-président n°1 : Jean-Luc Lamaison, Maire de Nérigean,
  • Vice-président n°2 : Catherine Viandon, Maire de Saint-Germain-du-Puch,
  • Vice-président n°3 : Jean-François Boras, Maire de Langoiran,
  • Vice président n°4 : Pierre Joly, Maire de Bourg.

Notre syndicat est basé dans le secteur de l’Entre-deux-Mers et occupe donc une position géographique centrale par rapport aux communes girondines concernées par les carrières souterraines et les falaises.

Le siège social du syndicat se situe à la Mairie de Saint-Germain-du-Puch. Les locaux administratifs et techniques se trouvent à Camarsac, au 3 chemin des trams, dans un surprenant chalet en bois construit selon une méthode canadienne

Notre syndicat emploie deux salariés à temps complet en charge de son fonctionnement administratif et technique.

Le directeur Thomas Hauquin est docteur en mécanique et génie civil diplômé de l’Université de Lorraine (Ecole des Mines de Nancy). Il travaille depuis 7 ans sur la prévision et la modélisation des aléas géotechniques liés aux ouvrages souterrains anciens.

La chargée de mission, Judith Carponsin, est ingénieure géologue titulaire d’un Master 2 en Génie Géologique, Génie Civil et Environnement de l’Université de Bordeaux. Elle a travaillé durant 4 ans à l’Inspection Générale des Carrières de Paris en tant que responsable de l’analyse et de la gestion des incidents liés aux carrières souterraines et à la dissolution du Gypse Antéludien.

Vous n’êtes pas encore une commune adhérente ? Découvrez sur cette page pourquoi et comment le devenir.